Le marché de la seconde main : Focus sur les friperies

Dernière mise à jour : 15 nov. 2021

La seconde main est le fait d’obtenir ou d’utiliser un bien alors que celui-ci a déjà été possédé par une autre personne, ce processus s’opère principalement sur ce que l’on nomme le « marché de l’occasion ».

Histoire


Les friperies sont apparues au XIXe siècle, c’est un concept qui est devenu populaire en même temps que l’obsolescence du vêtement (les vêtements étaient avant retournés ou retaillaient). La fripe provient aussi de la fabrication des identités dans une société, ce type de vente s’est développé contre l’uniforme bourgeois puis contre le prêt-à-porter qui est considéré comme un emblème de la société de consommation.


Les raisons d’acheter en friperie


L’achat en friperie peut pour certains faire l’objet d’économies considérables dans leurs budgets, mais il y a aussi d’autres raisons qui peuvent encourager ce type de pratique :


Construire son identité

Les friperies peuvent permettre de retirer certains inconvénients que ce soit financier ou écologique lors de la décision d’achat :

“A man's Self is the sum total of all that he CAN call his not only his body and his psychic powers” (William James ,1890). Les consommateurs ont besoin de se construire une identité, les vêtements sont une façon pour les jeunes générations de s’exprimer, cependant ce sont souvent ceux qui sont les plus conscients des enjeux de l’environnement, l’industrie du textile étant une des plus polluantes, cela peut créer un paradoxe. La seconde main est donc la solution pour pouvoir construire leur identité à travers des vêtements tout en réduisant l’impact sur l’environnement. La friperie permet aussi de créer un décalage avec parfois des vêtements d’époque ce qui permet donc de se singulariser vis-à-vis de la mode actuelle.


Lors de l’achat de vêtements de seconde main, l’offre est unique comparée à celle de masse de la fast-fashion, les pièces trouvées permettent donc d’avoir une garde-robe avec des vêtements originaux qu’il serait compliqué ou impossible de trouver dans les magasins en ce moment à cause de la volatilité de la mode. Il est donc possible de trouver des pièces vintages et authentique tout en s’assurant que ce vêtement ne soit pas porté par d’autres personnes.


Malgré l’envie d’avoir des pièces uniques, les friperies peuvent aussi simplifier l’acquisition de basiques tel que des jeans, des t-shirts ou des pantalons, ce sont souvent des pièces qui demandent peu de réflexion. Il peut donc être plus facile pour le consommateur d’avoir confiance dans ses choix tout en ayant l’aspect économique de la seconde main. Il est parfois plus simple de prendre certains vêtements lorsqu’ils ont été validés par d’autres personnes.

Pour les personnes qui vendent les vêtements, cela peut être le moyen de développer leur sens d’entreprenariat et de mettre en valeur leurs vêtements d’occasion par le biais de techniques de ventes.


Pour réduire l’impact sur l’environnement

L’industrie textile fait partie des entreprises les plus polluantes avec un impact de 17 à 20 % de la pollution de l’eau dans le monde. En effet, une énorme quantité d’eau est utilisée lors de la production d’un vêtement. La culture du coton est notamment très gourmande en eau. Les teintures textiles demandent aussi une grande consommation d’eau. Il s’agit de 10 950 000 000 litres d’eau utilisé chaque jour pour satisfaire cette production. Etendre la durée de vie d’un vêtement d’environ neuf mois permet de réduire les émissions carbones, l’eau et les déchets textiles de 20 à 30 %. Les entreprises adaptent souvent les produits par rapport à la demande. Le marché de la seconde main étant en pleine expansion, une consommation de vêtements d’occasion réduirait donc la production.


Conclusion


En plus d’offrir une seconde vie au vêtement, l’histoire de celui-ci peut rendre la pièce d’autant unique. En effet qu’il s’agisse d’une appropriation personnelle du vêtement ou de l’appropriation de son histoire, la consommation de seconde main peut être envisagée comme une extension de soi. Par exemple, les vêtements à imprimé militaires ont connu une véritable appropriation de la part des consommateurs. Un vieux vêtement avec une histoire propre peut donc changer la perception que l’on a de celui-ci et en faire une pièce qui donne un ressenti différent. Si vous êtes une personne qui souhaite acquérir des vêtements uniques à prix réduit tout en préservant l’environnement, les friperies sont une excellente alternative pour l’acquisition de vêtements.







Bibliographie


Bazire, L. (2019, Août 15). Les friperies, une solution éco-responsable. Récupéré sur Pour quoi vert ?: https://laurinebazire.blog/les-friperies-une-solution-eco-responsable/


Belk, R. W. (1988, Septembre). Possessions and the extended self. Journal of Consumer Research, pp. 139-168. doi:https://doi.org/10.1086/209154


Charpy, M. (2017, Mars 3). Le marché de la fripe aix XIXe et XXe siècles. Récupéré sur Institut FRANCAIS de la mode: https://www.ifmparis.fr/fr/podcasts/le-marche-de-la-fripe-aux-xixe-et-xxe-siecles


De Bruyn, R. (2017, Mars 31). Pourquoi acheter en seconde main ? Récupéré sur écoconso, du conseil à l'action: https://www.ecoconso.be/fr/content/pourquoi-acheter-en-seconde-main


Gentina, E. (2021, Juin 14). Pourquoi la génération Z adore les friperies. Récupéré sur The Conversation: https://theconversation.com/pourquoi-la-generation-z-adore-les-friperies-161712


Hyejune, P., & Joyner Martinez, C. M. (2020, Novembre 16). Secondhand clothing sales are bomming - and may help solve the sustainability crisis in the fashion industry. Récupéré sur The conversation: https://theconversation.com/secondhand-clothing-sales-are-booming-and-may-help-solve-the-sustainability-crisis-in-the-fashion-industry-148403


Pubavenue.com. (2021, Mars 22). Quels sont les impacts de l'industrie textile sur l'environnement ? Récupéré sur Pubavenue.com: https://www.pubavenue.com/Blog/article/261/impact-industrie-textile-sur-environnement/#:~:text=L'industrie%20textile%20reste%20l,coton%2C%20très%20gourmande%20en%20eau.


Satto, V. (2020, Septembre 14). L'art de la seconde-main par Maxine. Récupéré sur The good goods: https://www.thegoodgoods.fr/mode/lart-de-seconde-main-par-maxine/





49 vues0 commentaire