LE MARKETING ET LE CINEMA

Dernière mise à jour : 8 oct. 2020

En 2019, le marché français du cinéma a été florissant, puisqu’il a atteint son deuxième plus haut niveau d’entrées avec pas moins de 213,3 millions d’entrées. Il est considéré comme le loisir préféré des français. Nous nous sommes donc intéressés à la place qu’occupe le marketing dans le domaine du cinéma.

Tout d’abord, il faut différencier les 2 types d’entreprises qui utilisent le marketing à travers le cinéma :

  • les entreprises de production de films cinématographiques 

  • les autres entreprises dans un but publicitaire


Cet article a donc été divisé en 2 parties en fonction du type d’entreprises qui utilisent le marketing dans le 7ème art.


Les entreprises de production de films cinématographiques


L'objectif de ces entreprises est de produire des films rentables, qui lui permettent de réaliser un profit important. Pour que les résultats de leurs films soient satisfaisant, elles doivent être capables de se mettre à la place des spectateurs et d’anticiper leurs réactions face aux films, de savoir s’ils correspondent ou non à leurs attentes.


Leur stratégie est donc de concevoir leurs films en fonction des attentes des spectateurs et non de concevoir le film sans étude préalable en espérant que les spectateurs l’adoptent.

Les décisions opérationnelles qu’elles prendront devront donc suivre leur stratégie globale. Ces décisions concernent le type de public visé, le titre du film, son genre cinématographique, sa bande annonce, son affiche, sa date de sortie, …

Les maisons de production utilisent souvent la stratégie de reproduction. Elle consiste à reproduire une œuvre cinématographique qui a connu du succès en une suite : cela crée donc une série de films. Cette stratégie permet de minimiser les risques de flop du nouveau film, puisqu’il se base sur une œuvre qui a fonctionné. 

En 2019, plusieurs films ont suivi cette stratégie tels que Toy Story 4 et la Reine des Neiges 2.


Les autres entreprises dans un but publicitaire  


La publicité au cinéma a commencé dès les années 1920. A cette époque, elle utilisait principalement une communication avec des annonceurs peints sur le rideau publicitaire et des petites vidéos muettes. Aujourd’hui, la pré-séance permet d’alterner les bandes annonces des prochains films sortant avec de la publicité.


La publicité au cinéma permet une communication efficace. Le cinéma offre une visibilité prestigieuse de la publicité avec le grand écran et un confort remarquable où les spectateurs sont très captifs. Ce média est donc capable de faire évoluer la notoriété d’une marque. De plus, le taux de mémorisation est impressionnant : 75% des spectateurs une fois le film fini ont retenu le message publicitaire.


Les marques ont à faire à un public fidèle : 72% des entrées sont générées par les habitués. Les habitués sont les CSP +, un public entre 15-24 ans et/ou 60 ans et plus. Le public est homogène et composé de 54,3% de femmes contre 45,7% d’hommes.

Nous retrouvons au cinéma beaucoup de campagnes publicitaires locales car la population est segmentée géographiquement.


En revanche, le prix d’une campagne publicitaire au cinéma reste tout de même onéreux variant en fonction de la durée de l’annonce ainsi que du lieu.


Le cobranding est très tendance et ce même au cinéma. Cela permet au film et à la marque partenaire d’accroître leur visibilité et leur réputation.

Par exemple, Oasis s’est associé au film « Moi moche et méchant 2 » dans un spot publicitaire intitulé « Moi, moche et citron ».



Si vous souhaitez approfondir ce sujet et les notions qui y sont liées, vous pourrez consulter ces articles, qui ont servi de références pour cet article :


502 vues0 commentaire